Message du Directeur général

« La réalisation des plus fortes ventes que nous ayons jamais enregistrées et le retour à la rentabilité pré-acquisition en 2010 sont le signe que Givaudan a su tirer le meilleur parti de sa nouvelle plate-forme. »

Gilles Andrier, Directeur général

Chers actionnaires,

L’année écoulée marque une étape importante dans l’histoire récente de Givaudan, et ce à double titre : tout d’abord, nous avons célébré notre dixième anniversaire en tant que société indépendante cotée à la Bourse suisse ; ensuite, nous avons achevé avec succès le processus d’intégration de Quest International, commencé il y a trois ans.

Depuis notre introduction en Bourse en juin 2000, nous n’avons cessé de transformer et d’améliorer le service que nous prodiguons à nos clients ainsi que nos capacités d’innovation. Dans le cadre du processus d’intégration, nous avons renforcé encore davantage l’optimisation de nos capacités d’innovation, de notre efficience et de notre organisation afin d’assurer notre réussite sur un marché qui évolue toujours plus vite.

730mio. Flux de trésorerie d’exploitation (CHF)Les résultats financiers du Groupe pour l’exercice 2010 montrent que nous avons atteint tous les objectifs d’intégration que nous nous étions fixés dans le cadre de cet ambitieux projet. Les signes les plus tangibles à cet égard sont le retour à notre niveau de rentabilité d’avant l’acquisition ainsi que la réalisation d’économies annuelles à hauteur de CHF 200 millions, conformément au plan.

Toutefois, la réussite de l’intégration ne se mesure pas uniquement à l’aune des résultats financiers. En effet, les avantages découlant de la nouvelle structure et le talent de nos collaborateurs, qui travaillent sans relâche à la création de parfums et d’arômes uniques sur le marché, ont dépassé toutes nos attentes. Il s’agit là de facteurs essentiels pour assurer la pérennité de notre succès.

La réalisation des plus fortes ventes que nous ayons jamais enregistrées et le retour à la rentabilité pré-acquisition en 2010 sont le signe que Givaudan a su tirer le meilleur parti de sa nouvelle plate-forme. Le chiffre d’affaires du Groupe a ainsi progressé de 8,9 % en monnaies locales, sous l’impulsion de l’excellente contribution des marchés en développement. L’augmentation continue des revenus dans ces pays a tiré à la hausse la consommation de produits aromatiques et de parfumerie, entraînant une progression du chiffre d’affaires de 12,5 %.

La marge EBITDA a atteint le niveau de 22,7 % que nous nous étions fixé il y a trois ans et le bénéfice net pour l’exercice sous revue a augmenté de 71 % par rapport à 2009.

La Société a poursuivi l’intégration de sa chaîne d’approvisionnement dans le but de mettre en place une structure de premier ordre, leader du secteur. Le site de composants de parfums d’Argenteuil, en France, a fermé ses portes en octobre, comme annoncé. Dans le cadre de notre stratégie d’expansion sur les marchés en développement, nous avons dévoilé notre projet de construire un site de production d’arômes pour entremets salés haut de gamme en Hongrie, à proximité immédiate des marchés à forte croissance d’Europe de l’Est. À São Paulo, nous avons inauguré notre nouveau centre régional de création consacré aux parfums, destiné à desservir le marché brésilien et les autres marchés d’Amérique latine à forte croissance.

Notre capacité d’innovation nous a également valu la reconnaissance de nos pairs : en 2010, notre outil de compréhension des consommateurs Miriad® 2.0 a remporté le prix FiFi® Technological Breakthrough of the Year for Fragrance Creation and Formulation.

Le caractère durable de nos produits, de notre Société et des communautés dans lesquelles nous sommes présents constitue un aspect important de notre stratégie de croissance. Dans le cadre de notre stratégie d’approvisionnement durable en matières premières, que nous continuons de développer, nous avons pris de nouveaux engagements à Madagascar, mais aussi au Laos (qui nous fournit du benjoin pour nos activités de parfumerie), où nous avons ouvert une deuxième école pouvant accueillir 120 enfants de 10 à 14 ans.

D’importants progrès ont en outre été réalisés durant l’année en lien avec notre programme global de développement durable. Ces avancées, qui incluent la fixation d’objectifs d’efficacité environnementale à l’horizon 2020, seront présentées en détail dans notre deuxième Rapport sur le développement durable, à paraître en mars 2011.

Nous sommes un groupe mondial présent dans plus de 45 pays et sur plus de 80 sites où se côtoient souvent 15 nationalités ou plus. La diversité n’est donc pas un vain mot chez Givaudan. De fait, l’une des clés de notre réussite est de savoir comprendre et apprécier la diversité de nos collaborateurs et, partant, des marchés sur lesquels nous sommes actifs. Ce principe est désormais ancré dans notre politique de la diversité applicable à l’ensemble du Groupe.

5,2% Taux de croissance annuelle cumulé (CAGR) sous-jacent du CA : double du taux de croissance du marchéLe déploiement mondial de notre nouveau système de gestion d’entreprise basé sur le progiciel SAP se poursuit sans heurts. En 2010, nous avons mené à bien la migration des divisions Parfumerie et Finances d’Amérique du Nord et de l’ensemble des sites d’Espagne et d’Amérique latine. Nos systèmes de production et autres (notamment finance et service clientèle) sont désormais gérés par SAP et 1 360 utilisateurs sont passés au système en ligne, un record pour l’année. Cela porte à 4 700 le nombre d’utilisateurs au sein de la Société, soit 70 % du nombre total visé.

La mutation fondamentale qu’a connue la Société nous a fourni l’occasion idéale de recentrer notre marque. « Révéler les sens », le slogan qui illustre notre nouveau positionnement, est le signe le plus visible de cette transformation et conforte notre engagement vis-à-vis de ce que nous voulons accomplir au quotidien.

La position dominante que nous occupons aujourd’hui au sein du secteur découle indéniablement de notre riche passé. Toutefois, il est important de nous tourner vers l’avenir et de veiller à exploiter les nombreuses opportunités qui se présentent à nous. C’est précisément ce sur quoi nous nous sommes penchés en 2010.

En début d’année, nous avons commencé à élaborer une stratégie sur cinq ans accompagnée d’objectifs ambitieux. Les résultats ont été communiqués en août et nous disposons désormais d’un plan et d’une feuille de route clairement définis pour poursuivre sur la lancée de notre réussite des dix dernières années.

La stratégie repose sur cinq grands axes qui sont décrits en détail dans la suite de ce rapport :

  • Exploiter notre position inégalée sur les marchés en développement à croissance rapide, qui devraient représenter 50 % de notre chiffre d’affaires d’ici à 2015, contre environ 40 % actuellement.
  • Élaborer des solutions répondant aux souhaits des consommateurs grâce à la plate-forme d’innovation unique de Givaudan, laquelle bénéficie des investissements dans la recherche et le développement les plus importants du secteur (plus de CHF 300 millions par an).
  • Acquérir, grâce aux arômes, une part significative du marché Santé et Bien-être en pleine expansion, en mettant à profit notre portefeuille d’innovation technologique dans le cadre de notre programme TasteSolutions®.
  • Développer la stratégie d’approvisionnement durable en matières premières de Givaudan, axée sur les ingrédients naturels, en exploitant les connaissances et l’héritage uniques de la Société.
  • Développer des partenariats stratégiques avec nos principaux clients, renforcer notre présence auprès des clients ou dans des catégories de produits où nous sommes actuellement sous-représentés au vu de la position générale de leader de Givaudan.

Toutes nos activités futures seront déterminées par ces objectifs stratégiques. Le développement durable, qui fait d’ores et déjà partie intégrante de notre approche commerciale, restera également l’une de nos priorités.

« En début d’année, nous avons commencé à élaborer une stratégie sur cinq ans prévoyant la réalisation d’objectifs ambitieux. Les résultats ont été communiqués en août et nous disposons aujourd’hui d’un plan et d’une feuille de route clairs qui nous permettront de poursuivre notre succès des dix dernières années »

Depuis ses premiers pas comme société indépendante il y a dix ans, Givaudan a réalisé de grandes opérations et s’est établie comme un partenaire de confiance, privilégié par ses clients pour le développement des meilleurs arômes et parfums destinés à leurs produits finaux. La cohérence de notre stratégie et de notre vision nous a non seulement permis de renforcer notre leadership mais aussi de remodeler le visage de notre secteur.

Tout au long du processus d’intégration et face au contexte économique défavorable, nous avons démontré notre agilité ainsi que notre capacité à nous adapter rapidement aux circonstances changeantes. L’engagement et les efforts quotidiens de nos collaborateurs à travers le monde me donnent toute confiance quant à l’avenir, alors même que notre environnement évolue de plus en plus rapidement et reste marqué par des incertitudes macroéconomiques et géopolitiques.

Les prévisions étant mitigées en ce qui concerne la durabilité de la reprise économique mondiale, nous étudierons des moyens supplémentaires d’améliorer notre compétitivité en 2011 et à long terme.

2011 marque pour nos activités l’entrée dans une nouvelle phase de croissance. Pour les cinq prochaines années, la Société se fixe pour objectifs une augmentation annuelle de la croissance organique comprise entre 4,5 % et 5,5 % sur la base d’une croissance du marché estimée entre 2 % et 3 %, ainsi qu’une hausse continue de ses parts de marché.

En mettant en œuvre la stratégie présentée ci-dessus, Givaudan devrait dépasser la croissance du marché sous-jacent et continuer à dégager la marge EBITDA la plus élevée du secteur, tout en augmentant son flux de trésorerie annuel disponible dans une fourchette comprise entre 14 % et 16 % du chiffre d’affaires d’ici à 2015.

La Société réitère son intention de reverser aux actionnaires plus de 60 % du flux de trésorerie disponible une fois que le ratio d’endettement visé (défini comme la dette nette divisée par la dette nette plus les capitaux propres) de 25 % aura été atteint.

Nous avons devant nous un programme ambitieux, mais je suis convaincu que nous saurons tirer parti de la place unique que nous occupons au sein du secteur afin de poursuivre notre développement.

Gilles Andrier, Directeur général